insomnie et troubles du sommeil

par | 18 Fév 2021 | trucs et astuces | 0 commentaires

Les problèmes insomnie et troubles du sommeil concernent beaucoup de monde et à tout âge.

Vous avez du mal à vous endormir ou vous vous réveillez la nuit sans pouvoir vous rendormir, ou encore, vous vous rendormez mais vous réveillez plusieurs fois. Parfois, c’est un sommeil « de surface » avec difficulté à plonger dans le sommeil profond, ou le sommeil “en pointillés”…

Les facteurs en cause peuvent être nombreux.

Tout d’abord, il est important de prendre conscience que le sommeil est comme toute chose : il change, il évolue sans cesse, en même temps que vous… et en même temps que la lune pour ceux qui y sont sensibles.

Tout comme vos humeurs, le sommeil est sensible ce qu’il se passe dans votre vie et votre corps. Il est sensible à ce que vous mangez et à ce que vous faites le soir avant d’aller au lit. Et, je dirais qu’il est particulièrement sensible à la façon dont vous vivez les choses ; à la façon donc, dont vous vivez ces variations.

Tout ce à quoi je résiste persiste

Les cycles du sommeil

Votre sommeil se fait par cycles. Chaque cycle dure en moyenne 1h30 et se compose de 3 phases : la phase d’endormissement, appelée « sommeil lent léger », suivie de la phase de sommeil profond (et réparateur), suivie de la phase de sommeil paradoxal (rêves).

Si les bébés et les petits enfants, jusqu’à 5 ans environ, se réveillent souvent la nuit, c’est que leur cerveau et leur système endocrinien ne sont pas encore mâtures pour gérer une nuit complète. Ainsi, ils se réveillent complètement et plusieurs fois par nuit en fin d’un cycle, au cours du sommeil paradoxal.

C’est ce qu’il vous arrive lorsque vous faites des nuits « en pointillés ».

De plus, selon la période de l’année ou la période « tout court », le sommeil est différent. Vous avez tendance à croire que votre sommeil doit être toujours le même. Or, il n’en est rien. Le sommeil, comme toute chose, est soumis à des changements et des variations au fil du temps.

Les facteurs d’un bon sommeil

Pour s’assurer un bon sommeil, il y a les règles de base, qui sont les mêmes pour un corps en bonne santé de manière générales.

Tout d’abord, votre alimentation : évitez les protéines animales et le sucre (alcool compris) au repas du soir. Ce sont des apports trop énergisants pour bien dormir.

Ensuite, évitez la sédentarité : les personnes qui ne bougent pas ou trop peu au cours de leurs journées sont plus sujettes aux problèmes de sommeil.

Puis les écrans : évitez les écrans au moins 30mn avant d’aller au lit et tamisez les lumières. Sinon, vous perturbez votre système endocrinien (hormones). Votre corps entier est régi par les hormones – et les hormones du sommeil sont perturbées par les écrans et la lumière le soir. Les veilleuses pour les enfants ou les veilleuses de vos appareils électriques sont en fait à proscrire pour une bonne qualité de sommeil.

Par ailleurs, si votre installation électrique passe le long de la tête de votre lit, elle perturbe votre propre champs électro-magnétique. Ce qui peut donc perturber votre sommeil, mais également votre santé.

Tout comme parmi les réseaux électro-magnétiques terrestres : un lit placé sur un nœud de Hartmann perturbera votre sommeil, mais surtout votre santé. Adressez-vous à un radiesthésiste pour vérifier ce réseau dans votre habitation.

D’autre part, « ne laissez pas passer le train » : si vous résistez à aller au lit alors que vous êtes fatigué, vous ne trouverez plus le sommeil ensuite, ou plus difficilement.

Le pouvoir de votre esprit

Comme je le disais plus haut, votre sommeil est particulièrement sensible à la façon dont vous vivez les choses, à la façon donc, dont vous vivez ces variations.

« Tout ce à quoi je résiste persiste ». Apprenez et acceptez que votre sommeil subisse des variations et des aléas et vous transformerez ce que vous considériez comme problème en phénomène normal de votre vie.

Profitez de ce moment sacré, où le monde dort. La nuit est à vous. Et la nuit, lorsque vous savez en profiter, est un moment privilégié pour soi. Ne pensez pas à la fatigue que vous risquez de ressentir dans la journée. Vivez ce moment-là pour vous.

Vous pouvez assurément compter sur le pouvoir de votre esprit et vous conditionner à vivre cette journée comme une autre. Soyez certain alors, que la nuit suivante sera plus reposante.

En résumé, au lieu de penser et dire « j’ai des problèmes de sommeil », ne dites rien et profitez de ce que ces moments vous offrent. Vivez dans le présent.

Coups de pouce complémentaires pour bien dormir

En apport complémentaire, vous pouvez réguler votre sommeil grâce à des comprimés de phytothérapie. Il en existe beaucoup et votre pharmacien saura vous conseiller.

Vous avez aussi, en homéopathie, l’arnica (entre 4 et 7ch). C’est un remède fabuleux pour vous aider à vous endormir et pour bien dormir toute la nuit. Il est efficace aussi pour les enfants. Ce remède apaise le système nerveux. Il est donc aussi d’une grande aide aux personnes qui serrent les dents la nuit et/ou se réveillent tout tendus. D’ailleurs, je vous le recommande aussi en journée pour le stress, l’angoisse, l’irritabilité, etc.

Les tisanes de verveine ou de tilleul peuvent être aussi de bonnes alliées.

D’autre part, si vous vous réveillez toujours à la même heure environ, presqu’à coup sûr, il s’agit d’un organe en déséquilibre. Dans ce cas l’acupuncture peut vous aider à y remédier.

Et, bien sûr, pour évacuer le stress, rien de tel qu’un bon massage 😉

 La nuit porte conseil

Bonnes nuits !

 

 

 

Si mes articles vous plaisent, n’hésitez pas à les partager : copiez-collez l’url de l’article et cliquez sur l’icône de vos réseaux sociaux, en haut à gauche de la page. Trouvez-moi sur ces réseaux en cherchant “Connexion-Zen”. Sur Instagram : “Connexion-zen à soi-même”

0 commentaires