Le mal de dos

par | 13 Mar 2022 | L'Homme et son environnement | 0 commentaires

Et si votre mal de dos avait quelque chose à vous dire ?!

Le mal de dos, est considéré aujourd’hui comme “la maladie du siècle”, au même titre que le cancer. Et pour cause, nous sommes bien malmenés dans nos rythmes quotidiens frénétiques. Toutefois, dans maladie il y a mal-a-dit.

Votre rythme stressant n’est pas seul en cause, puisque tout stress provient de vos réactions à votre environnement ou d’une mauvaise alimentation, dans les différentes situations de votre vie. Les émotions jouent donc un rôle important également.

Là où les choses se compliquent, c’est lorsque tout cela se joue à des niveaux inconscients ou lorsque vous refoulez vos émotions, vos frustrations ou vos besoins profonds.

“Tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime”

Effectivement, si vous avez mal au dos simplement à cause de la fatigue, il vous suffira alors de vous reposer pour retrouver la santé. Néanmoins, si vous persistez à refouler trop longtemps ce besoin de repos, vous pourriez souffrir un jour. Ainsi vous pourriez voir apparaître des hernies discales, un tassement de vertèbres, ou autre problème mécanique. Et en général, cela commence par des lombalgies ou des lumbagos répétitifs.

Votre corps consomme une énergie folle pour conserver son équilibre

Que cela soit par manque de repos ou parce que vous n’écoutez pas vos besoins, votre corps vit un stress interne important. Ce qui lui ponctionne énormément d’énergie pour maintenir l’équilibre et l’homéostasie.

De fait, cette énergie dépensée ne sera plus disponible pour gérer d’autres situations ou émotions de  manière optimale. Et il en va de même lorsque vous avez une mauvaise hygiène de vie : alimentation, sommeil, consommation d’alcool, médicaments, et drogues. Ces derniers causent également un stress interne énergivore.

C’est alors qu’un cercle vicieux s’installe. En conséquence de ce manque d’énergie, l’harmonie de votre monde intérieur se déséquilibre. Puis ce sera votre relation au monde en général qui en pâtira, avec les conflits qui en découlent.

Ainsi, au bout de quelques années, si vous n’écoutez toujours pas votre corps, des maladies plus graves pourraient y apparaître.

Et, sans aller jusqu’au cancer, que j’ai pourtant observé bien des fois, j’ai aussi vu de nombreux clients souffrir de pubalgie chronique, de problèmes de thyroïde, d’anxiété aigüe chronique, de “blocages” du dos divers et variés récurrents, de troubles cardiaques, etc. Bref, de quoi vous plomber le quotidien.

Le sens des mots/l’essence des maux

J’en ai plein le dos” est une expression qui n’est pas liée au hasard. Ainsi, lorsque vous entendez quelqu’un dire “j’en ai plein…” ou “ras-le…”, etc., vous savez où se situe son problème :-).

Les expressions, proverbes et adages que vous employez sont pleins de sens.

Quant à l’essence de vos maux, vous l’aurez compris, elle est constituée de votre hygiène de vie et de ce qu’il se passe en vous, dans votre monde émotionnel et relationnel.

Certains diraient qu’il y a aussi le facteur génétique. Or, la génétique est une question “d’information” transmise – et l’épigénétique démontre aujourd’hui qu’il nous est possible de “reprogrammer” l’information. Seulement là, nous entrons dans un vaste sujet qui mérite un dossier complet.

Vous êtes donc un grand tout très complexe, bien loin du moteur à 4 temps facile à réparer s’il tombe en panne.

Voici quelques notions des correspondances émotionnelles concernant le dos : 

De façon générale

La première cause de vos douleurs de dos est le plus souvent liée à un surmenage. Toutefois dans le haut du corps, il y a tous les viscères et entrailles, le cœur, les poumons, différentes glandes, etc. Ainsi, les causes profondes de vos douleurs et problèmes de santé y sont beaucoup plus variées et complexes que dans le bas du corps.

Haut du dos

Dans le langage du corps, on dit que les douleurs et problèmes du haut du dos peuvent être liées au poids des responsabilités que vous portez : “il porte le poids du monde sur son dos“. On peut y associer les émotions de tristesse et de mélancolie.

J’ai très souvent constaté qu’une douleur récurrente “en pointe” entre une omoplate et la colonne vertébrale, est associée avec une sorte de nœud musculaire au niveau du mollet du même côté. Il peut y avoir, dans ce cas, un sentiment de manque de soutien (familial, professionnel, conjugal, etc.)

Milieu du dos

Le milieu du dos est en correspondance avec le plexus solaire et l’estomac (la “boule” dans l’estomac ). Ces zones étant très impliquées dans les ressentis de ce que vous vivez, il est facile d’y déceler le lien avec les émotions “non digérées”. Certains y voient un lien direct avec la peur et/ou le sentiment de l’abandon (abandonner et/ou être abandonné). On peut y associer également les émotions de colère et de manque de confiance (en autrui et/ou en soi – et/ou en la vie).

Bas du dos

Quant au bas du dos, il englobe généralement les frustrations de tout ordre ; pour aller plus loin, plus la douleur ou le problème se situe au niveau supérieur du carré des lombes, plus il s’agira des peurs (peur de perdre, peur de ne pas être à la hauteur, peur de blesser autrui en agissant, peur de prendre une décision, etc.). Plus la douleur est en bas (L4, L5, sacrum, coccyx), plus il peut s’agir de votre vie sexuelle et créative.

Evidemment, ce qui précède est un très bref résumé des possibilités de lecture des problèmes de dos.

Comment décrypter les messages de votre corps ?

J’ai envie de dire que le meilleur moyen de décrypter vos messages corporels, est de vous écouter. Or, cela commence par bien vous connaître, être constamment en conscience de vos ressentis.

Toutefois, votre éducation, dans la plupart des cas, vous a d’abord appris à répondre aux attentes des autres (parents, éducateurs, société…) plutôt que de vous apprendre à décrypter et écouter vos ressentis. Peu de personnes savent vraiment vivre harmonieusement avec les autres en répondant d’abord à leurs propres besoins.

De plus, certains d’entre vous ne veulent pas blesser les autres et/ou croient ne pas avoir le choix.

En fait, il est souvent très difficile de faire un lien entre le corps et la psyché. En plus de notre médecine mécaniste bien ancrée dans les croyances, les raisons sont trop nombreuses et complexes pour les citer dans cet article.

Pour ma part, je travaille beaucoup avec “le dictionnaire des malaises et des maladies”, de Jacques Martel, que vous pouvez télécharger ici. Un livre des correspondances qui surprend très souvent par son exactitude.

Les investissements pour votre dos

Si vous avez une bonne hygiène de vie, si vous écoutez votre corps et vos besoins – et que malgré cela vous avez toujours mal au dos, vous pouvez (vous le valez bien !) :

  • Investir dans un bon lit (c’est un investissement qui rapporte puisque vous y passez en moyenne 1/3 de votre vie !)
  • Vous offrir des massages (c’est aussi un investissement qui rapporte !)

Et alors si, malgré cela, les douleurs persistent, vous pouvez :

  • Tester d’éliminer quelques aliments pendant quelques temps. Surtout ceux que vous mangez le plus souvent pour commencer. Gluten, lactose, sucre… Cela peut arranger quelques douleurs inflammatoires.
  • Vous offrir une cure comme indiquée dans cet article, en y ajoutant de la chondroïtine.
  • Vous offrir une séance d’ostéopathie, d’acupuncture, ou autre médecine douce.
  • Demander des séances de kinésithérapie.

Si des fois ce fichu mal persistait après tout cela, n’attendez pas pour faire des examens poussés. Aussi, insistez auprès de votre médecin si vous sentez que cela est nécessaire.

Mais quoi qu’il en soit, lorsque le mal persiste, c’est que le(s) message(s) n’est pas passé à votre conscience. Ou encore – s’il est passé, vous vous obstinez à faire la sourde-oreille. C’est qu’il est temps que vous preniez les choses en main. Aucune “recette” extérieure à vous ne peut être plus efficace.

Suggestion :

Pour aller plus loin dans la compréhension du lien corps/esprit, je vous suggère également de découvrir l’épigénétique. Bruce H. Lipton, notamment, voue sa vie depuis 50 ans, à la recherche en biologie. Il a écrit dernièrement “La biologie des croyances”.

Je vous laisse découvrir ce vaste thème et, en attendant, voici un lien vers une Newsletter très parlante de Bruce H. Lipton.

Découvrez également une interview très intéressante à ce sujet :

Si mes articles vous plaisent, n’hésitez pas à les partager : copiez-collez l’url de l’article et cliquez sur l’icône de vos réseaux sociaux, en haut à gauche de la page. Trouvez-moi sur ces réseaux en cherchant “Connexion-Zen”. Sur Instagram : “Connexion-zen à soi-même”

0 commentaires